You are currently viewing L’administration Biden lance un programme d’impression 3D aux États-Unis : AM Forward

L’administration Biden lance un programme d’impression 3D aux États-Unis : AM Forward

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Actualité

Dix ans après que son prédécesseur, Barack Obama, ait lancé ce qui allait devenir America Makes, l’administration du président américain Joe Biden a lancé le programme AM Forward, destiné à stimuler la croissance de la fabrication additive (AM) dans le pays. Dans le cadre de ce programme, le gouvernement américain et les grandes multinationales soutiendront de diverses manières les initiatives d’impression 3D et les petites et moyennes entreprises (PME).

Soutenu par l’organisation à but non lucratif Applied Science & Technology Research Organization (ASTRO), le gouvernement fédéral travaille avec les participants initiaux de AM Forward, GE Aviation, Honeywell, Lockheed Martin, Raytheon et Siemens Energy, afin de promouvoir l’AM dans le pays de diverses manières. Du côté public, l’administration Biden a sélectionné un certain nombre de programmes fédéraux qui peuvent être utilisés pour soutenir l’adoption de l’impression 3D par les PME manufacturières. Il s’agit notamment des programmes suivants

Financement des petits fabricants pour installer des équipements d’impression 3D à un coût plus accessible :
Le ministère américain de l’agriculture permettra aux fabricants ruraux d’accéder à son programme « Business and Industry » pour acquérir des machines AM et former leur main-d’œuvre.
L’Export-Import Bank présentera son programme de prêts nationaux comme un moyen pour les PME de moderniser leurs équipements.
La Small Business Administration collaborera avec les participants à AM Forward pour s’assurer que son programme de prêts 504 et son programme de sociétés d’investissement dans les petites entreprises (SBIC) permettront l’adoption de l’AM dans tout le pays.

Assistance technique aux fabricants de PME :
Le ministère américain de l’énergie autorisera son installation de démonstration de fabrication au Oak Ridge National Laboratory à être utilisée par les PME manufacturières pour tester de nouveaux processus d’impression 3D.
Le Manufacturing Extension Partnership allouera une assistance technique
Le ministère de la défense (DOD) proposera son programme Mentor Protégé aux grands équipementiers de AM Forward afin de fournir une assistance technique à leurs petits fournisseurs américains qui sont « détenus et contrôlés par des personnes socialement et économiquement défavorisées ».
Le Manufacturing Technology Program Office du DOD collaborera avec America Makes et les participants à AM Forward pour lancer un projet pilote de normalisation.

Construire la main-d’œuvre de l’impression 3D :
America Makes créera un programme de formation de la main-d’œuvre avec les participants à AM Forward.
Le ministère américain du travail établira des programmes d’apprentissage pour l’impression 3D.

Définir des normes industrielles :
Le ministère américain du commerce, par l’intermédiaire du National Institute of Standards and Technology (NIST), effectuera des recherches sur les sciences de la mesure afin d’encourager l’adoption de l’impression 3D métallique, de créer la base technique de nouvelles normes prioritaires et de distribuer ces résultats aux participants à AM Forward par l’intermédiaire d’ASTM International, de l’Organisation internationale de normalisation (ISO), de l’American Society of Mechanical Engineers (ASME) et d’autres organismes de normalisation.

Les membres initiaux d’AM Forward mettent également en œuvre leurs stratégies pour accroître l’adoption de l’AM dans le pays. Ils sont les suivants :

GE Aviation s’efforcera de mettre en concurrence des fournisseurs de PME pour 50 % de ses demandes de devis (RFQ) concernant des articles à fabriquer à l’aide de l’impression 3D ou de technologies connexes. 30 % de son approvisionnement externe total en pièces imprimées en 3D proviendront de fournisseurs PME américains.
De même, Raytheon vise à ce que plus de 50 % de ses appels d’offres pour des produits imprimés en 3D soient remplis par des PME. Elle prévoit également de simplifier et d’accélérer l’approvisionnement en pièces imprimées en 3D.
Siemens Energy s’efforcera d’obtenir 20 à 40 % de ses composants et services AM externes auprès de fournisseurs et partenaires américains. Elle travaillera avec 10 à 20 PME américaines pour renforcer leurs capacités en matière d’AM. 10 à 20 PME seront également formées aux meilleures pratiques d’inspection et de post-traitement.
Lockheed Martin et les PME étudieront les performances de l’AM par rapport au moulage et au forgeage. Lockheed Martin travaillera également avec des universités et des établissements d’enseignement technique pour promouvoir le développement de la main-d’œuvre dans le domaine de l’impression 3D, notamment par le biais de cours et d’apprentissages.
Honeywell choisira en outre des PME américaines pour les appels d’offres liés à la GA, notamment les produits, les équipements, l’outillage et le développement de processus. L’entreprise fournira à ses PME fournisseurs une assistance technique pour « la conception des pièces, la génération de données, le fonctionnement des machines, le post-traitement, l’inspection des pièces et la gestion de la qualité ».

L’objectif de ces programmes est de parvenir à des chaînes d’approvisionnement plus résilientes, tout en développant de nouvelles industries et en délocalisant la production dans le pays. Tout cela est censé être complété par la loi sur l’innovation bipartisane (BIA), qui crée un bureau de la chaîne d’approvisionnement au sein du ministère du commerce, aide au développement de la fabrication avancée et investit dans les pôles technologiques régionaux. Elle renforce également le financement des instituts Manufacturing USA et du Manufacturing Extension Partnership.

L’administration Biden reprend ainsi le flambeau là où Obama l’a laissé, stimulé en grande partie par les crises de la chaîne d’approvisionnement qui sont apparues ces derniers temps. L’administration laisse également entendre que cela permettra de réduire les coûts pour les familles américaines. Pour toutes ces raisons, M. Biden exhorte le Congrès à adopter la BIA.

À l’instar des instituts Manufacturing USA créés avant AM Forward, nous constatons évidemment une forte participation des entrepreneurs militaires. Dirigé par le National Center for Defense Manufacturing &amp ; Machining, America Makes a vu régulièrement des entrepreneurs de l’aérospatiale et de l’armée, ainsi que d’autres entreprises, développer l’AM au cours de la dernière décennie. L’orientation militaire de l’organisation a, d’une certaine manière, permis à ces secteurs verticaux de se développer au détriment d’autres applications d’impression 3D.

Un rendu d’une future installation hypersonique. Image reproduite avec l’aimable autorisation d’ASTROA.

En ce sens, le programme AM Forward n’est peut-être pas si différent. Outre cette initiative d’impression 3D, l’ASTROA participe au développement d’armes hypersoniques avec la Defense Advanced Research Projects Agency. Elle travaille également avec l’armée américaine à l’impression 3D de grandes coques métalliques pour les véhicules militaires. Le président d’ASTROA, Neal Orringer, a dirigé les programmes de technologie de fabrication et de production de défense au Pentagone, tandis que le directeur exécutif, Jason Gorey, a été secrétaire exécutif du comité de la loi sur la production de défense et a travaillé dans le domaine du renseignement humain à la Defense Intelligence Agency. Le reste de la direction du groupe est également étroitement lié à l’armée américaine.

Toutefois, la pandémie de COVID a entraîné une augmentation des investissements dans l’impression 3D médicale. Cela a à son tour attiré davantage l’attention sur cette technologie, les deux dernières années ayant été marquées par une croissance considérable de l’AM. À l’heure actuelle, selon SmarTech Analysis, le secteur vaut 10,6 milliards de dollars. Aujourd’hui, M. Biden a officiellement offert un soutien matériel au secteur, ce qui contribuera à l’expansion du secteur jusqu’aux 50 milliards de dollars de revenus à atteindre d’ici 2030, comme le prévoit SmarTech.

Image publiée avec l’aimable autorisation de Gage Skidmore.

The post L’administration Biden lance le programme américain d’impression 3D : AM Forward appeared first on 3DPrint.com | The Voice of 3D Printing / Additive Manufacturing.