You are currently viewing L’entreprise de moulage par injection Oechsler mise sur l’impression 3D avec l’expansion de HP et AMT

L’entreprise de moulage par injection Oechsler mise sur l’impression 3D avec l’expansion de HP et AMT

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Actualité

Oechsler AG est un fournisseur mondial de premier plan de solutions polymères, basé en Allemagne, qui opère depuis plus de cent cinquante ans. La société a également été l’une des premières à adopter la fabrication additive (AM) et entretient un partenariat stratégique avec HP (NYSE : HP) depuis 2020. Cette collaboration est consacrée au développement d’applications AM pour une grande variété d’industries dans lesquelles Oechsler a déjà un pied plus important avec les méthodes de fabrication conventionnelles.

Oechsler annonce aujourd’hui que, plutôt que de se contenter d’être l’une des nombreuses ramifications de sa division principale – le moulage par injection – l’entreprise prévoit de faire de l’AM son « deuxième grand secteur d’activité » et prend quelques mesures clés pour concrétiser ces projets. Tout d’abord, Oechsler va intensifier ses opérations d’AM pour inclure la production en série, en utilisant son arsenal d’imprimantes HP Multi Jet Fusion (MJF).

À cette fin, l’entreprise a consolidé ses opérations d’AM sur son site d’Ansbach-Brodswinden et a investi plusieurs millions de dollars dans l’expansion de ses installations d’AM. Cet agrandissement permettra d’augmenter la surface consacrée à la production d’AM de plus de 8000 pieds carrés ; deux zones supplémentaires de plus de 1600 pieds carrés chacune, l’une pour les mesures et l’autre pour l’assurance qualité, feront également partie de l’agrandissement. Enfin, Oechsler investira également plus d’un million de dollars dans Additive Manufacturing Technologies (AMT), afin que cette dernière puisse développer des solutions de post-traitement automatisées pour la première au cours de l’année et demie à venir.

Dans un communiqué de presse, le PDG d’Oeschler, le Dr Claudius M. Kozlik, a déclaré :  » La fabrication additive en série à base de polymères s’est imposée comme une autre technologie de production innovante chez Oeschler. Nous réalisons déjà de véritables projets à haut volume dans les secteurs clés de l’automobile, des articles de sport, de la technologie médicale ainsi que de la fabrication avec nos plus de 150 imprimantes 3D installées dans le monde. Grâce à l’extension de notre site d’Ansbach-Brodswinden et au post-traitement entièrement automatisé de bout en bout par l’AMT, nous serons en mesure d’offrir à nos clients un portefeuille technologique encore plus large à l’avenir. »

Il s’agit d’une annonce importante pour plusieurs raisons. Le fait qu’une entreprise ayant une si longue histoire envisage de faire de l’AM son deuxième domaine d’activité le plus important montre le chemin parcouru par l’industrie en général. De plus, le fait qu’Oechsler ait un tel palmarès devrait permettre à des entreprises similaires de moins hésiter à faire passer leurs divisions AM à la production en série dans un avenir proche. Cela devrait être vrai, en particulier, dans les secteurs où Oechsler est fort, comme l’automobile et les articles de sport.

Nous constatons également à quel point le post-traitement est crucial pour l’utilisation de l’AM dans la production de masse. Et, vraisemblablement, la production de masse est le but ultime d’un développement comme celui-ci à long terme. Le délai d’un an et demi pour la solution de post-traitement d’AMT suggère qu’une fois qu’Oechsler aura commencé à produire en série, il augmentera encore cette production à partir de là. Il sera intéressant de voir comment des annonces comme celle-ci se dérouleront avant que les délais des annonces précédentes ne se concrétisent – comme l’annonce faite par Volkswagen il y a environ un an, selon laquelle l’entreprise souhaite imprimer en 3D 100 000 pièces automobiles par an d’ici 2025.

Les images sont une courtoisie de Oechsler.

Nous constatons également à quel point le post-traitement est crucial pour l’utilisation de l’AM dans la production de masse. Et, vraisemblablement, la production de masse est le but ultime d’un développement comme celui-ci à long terme. Le délai d’un an et demi pour la solution de post-traitement d’AMT suggère qu’une fois qu’Oechsler aura commencé à produire en série, il augmentera encore cette production à partir de là. Il sera intéressant de voir comment des annonces comme celle-ci se dérouleront avant que les délais des annonces précédentes ne se concrétisent – comme l’annonce faite par Volkswagen il y a environ un an, selon laquelle l’entreprise souhaite imprimer en 3D 100 000 pièces automobiles par an d’ici 2025.

Les images sont une courtoisie de Oechsler.

La publication La société de moulage par injection Oechsler double son impression 3D avec l’extension HP et AMT est apparue en premier sur 3DPrint.com | La voix de l’impression 3D / fabrication additive.