Markforged SPAC : L’impression 3D en métal entre dans une nouvelle ère

Les changements sur le marché de la fabrication d’additifs qui ont été provoqués en grande partie par les effets de la COVID-19 ont été, en un mot, stupéfiants. Le secteur est passé d’une industrie qui, pendant près de deux ans, s’est surtout appuyée sur une croissance « extérieure » plutôt que sur une croissance « ascendante », à une industrie qui a bénéficié de plus d’investissements et d’intérêts de la part du secteur financier au cours de l’année écoulée qu’elle ne l’a fait en près de dix ans. Les technologies de fabrication d’additifs entrent dans une nouvelle ère et, le mois dernier, ce mouvement a été cimenté par une autre société d’additifs métalliques, MarkForged, qui a annoncé qu’elle serait cotée en bourse en 2021 en fusionnant avec une société d’acquisition spéciale.

Cela se produit six mois seulement après que le concurrent le plus proche de l’entreprise, Desktop Metal, ait annoncé qu’il prendrait le même chemin pour une introduction en bourse. Ce dernier a maintenant achevé cette tâche et a acquis peu après l’une des plus anciennes sociétés d’impression 3D, qui s’est hissée au premier rang du secteur en termes d’étendue de l’offre.

Il y a une chose claire qui incite ces entreprises à entrer en bourse maintenant…

L’après Markforged SPAC : L’impression 3D en métal entre dans une nouvelle ère est apparue pour la première fois sur 3DPrint.com | The Voice of 3D Printing / Additive Manufacturing.