Quelle conception paresseuse de l’imprimante 3D ! Revue Anet ET4 « Pro

Quelle conception paresseuse de l’imprimante 3D ! Revue Anet ET4 « Pro

YouTube VideoAnet a toujours fabriqué des imprimantes bon marché, mais peuvent-elles s’adapter à leur époque et offrir une expérience raisonnable aux utilisateurs avec l’ET4 Pro ?

Voici un peu les coulisses : Certains d’entre vous le savent peut-être déjà, mais je scénarise toutes les vidéos où il est raisonnable de le faire, par exemple pour une critique, je fais mes tests, je prends des notes, puis j’écris un script à partir de celles-ci. J’ai découvert que cela permettait d’obtenir des vidéos plus compactes et plus faciles à suivre. Écrire cette critique pour l’Anet ET4 « Pro » a été le processus de script le plus difficile que j’ai eu à faire pendant un certain temps parce que les choses qu’Anet essaie de faire ici sont de tourner en dérision toute société d’impression 3D qui fait réellement des efforts pour ses produits, et, pour moi, essayer d’y voir clair et d’y trouver un sens a été difficile. Vous savez, la règle des 80/20, 20 % de l’effort donne 80 % du résultat ? Oui, Anet n’a même pas réussi à atteindre 20 % d’effort. Avoir à tester cette imprimante a été frustrant, c’est décevant et, franchement, je trouve un peu irrespectueux de mettre une imprimante dans cet état sur le marché.

Imaginez que nous sommes en 2014

En 2014, je viens de mettre en ligne les deux premières vidéos sur ma chaîne et je me suis sentie absolument terrifiée à l’idée de me retrouver devant une caméra et de la mettre en ligne pour que le monde entier puisse la voir. Les gens formidables de la communauté Google+ m’ont beaucoup aidé. La mise à niveau automatique du lit est le truc cool dont tout le monde parle, c’est comme si, wow, ça améliore tellement les choses, des planches de 32 bits, des trucs tout neufs, vous donneriez à n’importe qui cette imprimante et ils seraient comme « wow, c’est le FUTUR ». Il y a même un écran tactile et vous obtenez un profil pour la nouvelle Cura, 14.07. Il vient de sortir en juillet ! De 2014.

Hé, et si vous êtes abonné depuis 2014, c’est incroyable ! Mais si vous n’êtes pas encore abonné, pourquoi ne pas cliquer sur ce bouton maintenant et faire sonner cette cloche ? C’est facile, regardez ! Cliquez sur « S’abonner », cliquez sur la cloche, choisissez tout, et vous ne raterez plus jamais une vidéo.

D’accord, mais à l’époque, en 2014, personne ne se serait beaucoup soucié de la sécurité ou des instructions correctes ou de la nécessité de créer ses propres profils de trancheurs, car l’impression 3D était un domaine qui intéressait les passionnés de technologie, les intellos, et le simple fait d’obtenir une imprimante complète à moins de 200 $ était incroyable, après tout, un simple ensemble de moteurs pas à pas et de pilotes et une carte mère coûtaient déjà autant il y a peu. Mais l’impression 3D a évolué, et c’est étonnant que cela ait été le cas. Même avec des imprimantes assez bon marché, vous pouvez maintenant les récupérer, les assembler en moins d’une heure, configurer le logiciel et obtenir des impressions de qualité sans avoir à vous soucier des problèmes de débogage ou de réglage avant que la machine ne soit utilisable. La semaine dernière encore, j’ai examiné l’Ender-3 V2 et c’est une imprimante qui répond à ces attentes.

Caractéristiques

Et en surface, l’Anet ET4 Pro est égal à l’Ender-3 V2, je veux dire, quand vous regardez juste les caractéristiques, il le bat carrément avec un écran tactile, un nivellement automatique du lit et un capteur de filament. L’ET4 Pro est équipé de pilotes Trinamic, d’un système de détection de perte de puissance, d’un processeur 32 bits, d’une alimentation Meanwell et d’une base d’imprimante d’aspect monolithique qui cache toute l’électronique.

Sécurité

Le câblage n’a pas l’air trop mal en point, bien sûr il y a des postes dans les groupes Anet où les fiches de la partie chaude grillent, mais la mienne y est bien, et je n’ai découvert qu’un connecteur juste à l’alimentation qui chauffe jusqu’à environ 50°C, le câblage du lit a déjà glissé de cette pince intéressante et est maintenant maintenu par les soudures.



Ce n’est pas si mal, non ? Au moins, la carte mère a une bonne quantité de fusibles, donc c’est bien de voir ça.

L’imprimante a-t-elle le CE ? Eh bien, ils ont imprimé le bon logo CE sur l’autocollant, mais ils ne fournissent pas de rapport de test ou autre chose du même genre. Avec un cadre qui n’est pas mis à la terre et des instructions qui ne sont pas traduites dans la langue du pays de destination, je doute que l’ET4 Pro puisse être légalement importé ou vendu dans l’UE.


Mise à jour :

Anet m’a envoyé un certificat de conformité CE alors que j’avais déjà terminé cette vidéo : Directive basse tension et compatibilité électromagnétique, mais il manque la conformité (assez importante) avec la directive sur les machines.


Qualité d’impression et logiciels

Habituellement, je commencerais à parler de la qualité d’impression maintenant, et pour ces tests, comme toujours, j’utilise les profils et le trancheur que le fabricant fournit, parce que si quelqu’un sait de quoi le matériel est capable, alors cela doit sûrement être le fabricant, qui a passé des milliers d’heures à imprimer sur ces imprimantes, à tester les défauts, à s’assurer qu’elles sont fiables et qu’elles impriment bien, afin que l’utilisateur ait une bonne expérience de son produit. C’est là que les choses commencent à s’effondrer. Ainsi, pendant le flux en direct de la déconnexion de l’ET4 Pro, j’ai eu quelques problèmes pour faire fonctionner l’imprimante. Je commençais une impression, elle se bloquait ou disait que c’était fait sans rien imprimer. Les gens pensaient que c’était la carte SD, alors j’en ai essayé une qui fonctionnait sur l’Ender-3 et elle ne fonctionnait pas sur l’ET4 Pro. Après avoir terminé ce flux, j’ai essayé une troisième carte et celle-ci a finalement permis à la machine de faire quoi que ce soit. Par exemple, la carte qui est incluse avec l’ET4 Pro ne fonctionne pas avec l’ET4 Pro. Comment cela se fait-il ?

Parce que l’échantillon de gcode qu’ils fournissent est rempli à 100%, comme, par exemple, qui a découpé ces fichiers ? Esun ? Je ne suis pas très enthousiaste à l’idée de gaspiller du filament, j’ai essayé de couper le mien. Et Anet a inclus un trancheur et un profil. Cura 14.07.


C’est la Cura d’Ultimaker à partir de juillet 2014. C’est un logiciel vieux de six ans qu’ils veulent que vous utilisiez avec cette imprimante. Et je n’ai même pas réussi à l’installer. Je suppose que Windows 10 n’était pas encore sorti en 2014. Ou peut-être que la carte SD incluse était vraiment corrompue.


Alors, que faites-vous ? Vous essayez le service clientèle, non ? Étonnamment, ils ont un système de tickets, alors j’ai écrit « hé, la trancheuse ne fonctionne pas, pouvez-vous m’envoyer une copie de travail ? ». Un jour plus tard, je reçois une réponse, bien sûr, je peux vous l’envoyer sur Whatsapp ! Je, je veux dire… C’est comme ça que le support client fonctionne habituellement ? Bref, j’ai pris un vieux téléphone, j’ai ajouté le support Anet sur Whatsapp, et ils m’ont envoyé un Cura.rar et un fichier de configuration. Et ça n’a toujours pas marché.

Donc, la question pour moi est de savoir comment je suis censé juger de la qualité d’impression, alors que je n’ai même pas de profil « officiel » pour l’imprimante. Si je crée mon propre profil, je pourrais me tromper et ruiner la qualité d’impression, ou bien je pourrais l’avoir et obtenir des résultats fantastiques – mais aucun de ces résultats ne serait attribué à « The Anet ET4 Pro », mais à « Tom’s setup of the Anet ET4 Pro ». J’ai abordé ce sujet dans la dernière vidéo. Pour l’ET4 Pro, j’ai commencé à utiliser Prusaslicer, le profil par défaut. Celui-ci offre des vitesses d’impression assez rapides, alors j’ai aussi essayé de les ralentir un peu.

Et les résultats ont été… horribles. Il y a des cordes, les couches sont incohérentes, il y a du curling ; c’est super peu impressionnant, mais cela correspond à ce que d’autres critiques ont trouvé.


Existe-t-il des profils de communautés ? Bien sûr, des dizaines ! Choisissez l’un d’entre eux et vous obtiendrez peut-être d’excellents résultats – ou pas. Je parierais sur le côté « ou pas », vu que le bout chaud revêtu de téflon qu’ils utilisent a une très longue gorge – ce qui est mauvais pour la précision de l’extrusion – et qu’il n’est même pas monté droit.

Je m’attendrais au moins à ce que le fabricant fournisse un logiciel de travail ou au moins un guide pour installer une autre trancheuse, mais Anet ne le fait même pas. Vous savez, l’artillerie, avec l’utilisation de Repetier Host, bien sûr, ce n’est pas mon préféré, mais ça marche. Creality a une nouvelle marque, Cura, moderne. Ce n’est pas parfait non plus, mais ça marche. Ultimaker, Prusa et Raise3D ont même leurs propres équipes de logiciels qui construisent leurs propres trancheuses, mais Anet ne peut pas se donner la peine de vérifier si la trancheuse de 6 ans qu’ils veulent que vous utilisiez fonctionne.

Instructions de mise en place

Je retrouve la même attitude « qui s’en soucie » dans le manuel – si on peut appeler ça comme ça. Pourquoi avoir des modes d’emploi alors qu’il suffit de fournir une seule feuille de papier A4 avec quelques photos dessus ?

Bien sûr, pendant le décodage de flux en direct, je ne suis pas toujours très concentré, mais j’ai trouvé ce guide un peu difficile à suivre, surtout parce qu’il ne mentionne pas comment il faut régler le point de déclenchement de la sonde de lit capacitive avant même de pouvoir l’utiliser. Et si vous regardez de près, il mentionne le réglage des roues en V notoirement lâches, mais pas comment vous êtes censé le faire.

Électronique et microprogrammes

Cela continue comme ça avec l’électronique et les microprogrammes. Partout où vous regardez, ils vous disent en gros « regardez, vous voulez probablement installer Marlin sur votre imprimante » – et c’est parce que le microprogramme propriétaire qu’ils livrent sur l’ET4 Pro n’est « pas génial ». Mais, oh, il y a un hic – tout d’abord, vous devez acheter une interface ST-Link parce qu’Anet n’envoie pas ce truc avec un bootloader et, aussi, au fait, si vous faites du flashage Marlin, genre, nous sommes à court. Dites adieu à votre garantie et à tout soutien de notre part.

Alors… pourquoi expédier l’ET4 Pro avec ça au lieu de sortir Marlin de la boîte ? Je ne comprends pas. Surtout quand l’interface qu’ils vous donnent sur l’écran tactile serait un peu plus agréable avec Marlin, et, vous savez, peut-être même que la détection de perte de puissance fonctionnerait, parce que, telle quelle, elle laisse juste l’imprimante se refroidir totalement en attendant que vous appuyiez sur « resume », et, bien sûr, avec une impression qui est détachée du lit, il est inutile d’essayer de reprendre quoi que ce soit. Pendant que j’imprimais celui-ci, le RCD a déclenché et l’alimentation a été coupée pendant deux minutes, mais le temps que je réussisse à reprendre, il était déjà trop tard. Maintenant, je ne sais pas si l’imprimante a déclenché le RCD ou non, mais bon…

Soutien

Si vous avez des problèmes avec votre imprimante, Anet vous recommande d’obtenir de l’aide non pas par le biais de son formulaire d’assistance, mais dans ses groupes Facebook. Il s’agit plutôt d’un moyen d’auto-assistance, car Anet fait partie de ces groupes, mais ils sont occupés à partager des bouchons de dentifrice au lieu d’aider les personnes qui ont des problèmes avec leur imprimante.

Conclusion

Ce que je retiens de mon expérience avec l’ET4 « Pro » d’Anet, c’est que, soit Anet ne sait pas mieux, ils font de leur mieux et ce que nous constatons, c’est qu’ils font vraiment de leur mieux pour vous obtenir une imprimante décente à un prix décent. Je veux dire que des choses comme mettre un capteur de nivellement automatique sur l’imprimante, garder les vis de réglage sur le banc et ne pas réussir à avoir des chemins de courroie droits sont définitivement dirigés dans la direction de « ils ne savent tout simplement pas ce qu’ils font ».

L’autre option : ils se moquent de tous ces autres fabricants qui s’embêtent avec des choses comme les manuels, l’assistance à la clientèle, et qui testent et règlent réellement les produits qu’ils livrent, parce que, ha, tous ces gens qui ne savent pas mieux que nous continueront de toute façon à acheter nos imprimantes Anet.

Dans les deux cas, l’expérience qui en résulte avec l’ET4 Pro est révoltante. Il ne convient pas aux débutants, il n’est pas assez bon pour les utilisateurs intermédiaires, et ce n’est certainement pas une machine professionnelle « Pro », comme ils l’appellent. C’est une imprimante qui ne devrait tout simplement pas exister.

J’en ai absolument fini avec Anet. Pour dire les choses à la légère, ils ont eu des produits décevants année après année et j’ai pensé, bien sûr, qu’en 2020, je leur donnerais une autre chance parce qu’ils ont peut-être enfin réussi à faire quelque chose qui en vaut la peine. Ils n’ont pas réussi. J’en ai fini avec Anet.

Modèles présentés :

Vase abstrait par Zaky20

Elf Rogue par Strata Miniatures

Armel Le paladin polaire par Loubie3D

3DBenchy par Creative Tools / Daniel Norée

Filaments utilisés :

Galaxie multicolore Das Filament

Prusament Pearl Mouse et Mystic Brown PLA

💙 Vous appréciez les vidéos ? Soutenez mon travail sur Patreon ! Les liens de produits sont des liens d’affiliation – je peux gagner une commission sur les achats admissibles (sans frais supplémentaires pour vous)